Nos travaux de la vigne tout au long de l'année

Le Château de Viens vous détaille le travail sur l'exploitation

Le ramassage des agrafes : A la fin de l’automne, les feuilles de vignes tombent. Il faut alors sortir les agrafes mises lors du levage de la vigne afin de procéder par la suite à la taille de cette vigne.

Tous les ans, à l’automne, c’est la période où sont arrachées les plus vieilles parcelles. La mortalité des cèpes (ou pieds) de vigne devient importante entre 45 et 50 ans, le replantation est donc nécessaire. Ce travail consiste à sortir tous les fils de vigne grâce à un enrouleur de fils.

Principe de la Taille de la vigne : Elle se fait avec un sécateur électrique Electrocoup et s’accroche au dos. Cela rend le travail plus facile et surtout moins pénible par rapport à la taille manuelle pratiquée autrefois.

Cette taille est appelée la « Guyot Double », il faut laisser 2 baguettes à chaque pied de vigne, (appelées astres ou lattes) comportant chacune quatre yeux qui vont devenir les futurs bourgeons au printemps. Début en novembre et s’achève à la fin février. Il est nécessaire de tailler les parcelles qui craignent moins le gel du printemps. De ce fait, le cépage des cabernets est taillé en dernier alors que les plantes se taillent en Mars.

Le tirage des bois : Le personnel est au travail pour faire tomber les bois restant sur le pied de vigne. Les bois de chaque rang de vigne sont retirés et disposés bien au centre du rang de vigne avant d'être broyés.


img img img img img img img img img img

Le broyage se fait par temps sec afin qu’un maximum de bois soit broyés par le gyrobroyeur. Eric s’occupe de broyer les sarments avec son tracteur et un broyeur à sarments de marque BRUNET.

Le sécaillage : Lorsque les bois sont tombés, à la mi février, cette opération consiste à remplacer les piquets cassés ou abimés par de nouveaux piquets, couper à mort certains pieds. Toute la sécaille est mise au bout du rang avant qu’elle soit ramassée, elle ne doit en aucun cas rester dans le rang pour ne pas détériorer le gyrobroyeur.

Dans le but de maintenir les lattes dans l’alignement du rang, il faut également réparer les fils de fer du palissage, ceux-ci doivent être tendus.

Le calage : Peu après le sécaillage débute le calage des pieds de vigne. Très important pour que le pied de vigne soit droit, le plus près du fil et pour lui donner une plus longue longévité. De plus, un bon calage du pied de vigne de manière droite permet un rang droit lorsque la végétation prend forme. Cela évite la détérioration lorsque le tracteur passe dans les rangs avec les différents engins tels que l’épampreuse et surtout la machine à vendanger.

Le pliage des lattes : Elles sont attachées au fil grâce à une attacheuse électrique de marque Pellenc. Parfois, il est nécessaire de mettre 2 attaches à chaque extrémité des lattes afin de redresser le pied si besoin.

Au printemps, la vigne se réveille, les premiers bourgeons apparaissent.

L'épamprage : Dès que la vigne a poussé, Eric utlise une epempreuse mécanique de marque Tordable. Ce mécanisme, attelé au tracteur fait donc son travail au bas du pied. Toute la propriété est passée en revue pour enlever les pampres à la base du pied de vigne de chaque rang.

il est nécessaire de faire appel à des saisonniers pour une durée de 4 semaines pour éliminer les pampres inutiles à la future récolte et éviter que le pied de vigne s’étouffe. Ils suppriment également les pousses parasites au cœur du pied et vérifient les quelques branches oubliées par l'épampreuse.


img Epemprage face à limg img img Jimmy travaille au pied de la vigneimg img

Le levage : Fin mai, la vigne a bien poussé. Un premier levage est effectué manuellement et consiste à lever les fils aux piquets avec des agrafes. Ce travail qui permet d’aérer les raisins dure environ 1 mois et demi à partir de début Juin.

Le relevage : C'est un deuxième levage, on place une agrafe à chaque extrémité de piquet afin de maintenir le rang bien droit. Toutes les branches sont passées entre les deux fils de levage.


img Sourires durant la pause au bout du rangimg Relevage attentif pour limg img img img Coline toute sourireimg Martine attentiveimg img Esther sous le soleilimg Et avec le sourire

Le rognage : il consiste avec la rogneuse à couper les têtes des branches qui dépassent des fils et les branches sur les côtés du rang.


img img img img img img img img img img

Pour terminer, il faut 8 à 9 traitements phytosanitaires avec un pulvérisateur attelé au tracteur pour élever les raisins à maturité. 4 rangs sont traités en même temps. Cette opération se fait en moyenne tous les 15 jours pendant 3 mois et demi. Le dernier traitement s’effectue début août pour protéger le feuillage qui permet la photosynthèse.


Les Vendanges 2015

Un millésime de très bonne qualité

Propriétaire du Château de Viens à Mombrier en AOC Bordeaux, Côtes de Bourg, Eric Merle présente les vendanges 2015 :

"Ces vendanges sont de l’ordre des très bonnes années tels que les millésimes 2005 et 2010, c’est magnifique. J'en suis très heureux même si le travail sur cette récolte est loin d'être terminé.

Les jus ont beaucoup de saveur, les raisins ont peu de grains et une peau épaisse, ils donneront des tanins raffinés. C’est clairement une très bonne récolte. Les jus ont une couleur très noire après quelques heures de macération. La nature aura été extrêmement clémente pour ces vendanges en 2015.

Chaque étape s’est bien passée, une floraison en une semaine qui a permis une vendange homogène et une véraison précoce. Le stress hydrique lors des fortes chaleurs de juillet, le mois d’août arrosé comme il fallait et un automne ensoleillé qui a permis d’attendre la pleine maturité pour vendanger.

Tout au long des vendanges, pas de pluie et donc un travail effectué avec plaisir comme toujours."


Quelques photos des vendanges

img img img img img img img img img img img img img img img img img